Vos enjeux en tant qu'avocat confirmé

Vous devez faire évoluer vos contrats pour que les garanties prennent en compte vos changements de situation pro et perso. Vos revenus ayant évolué, vous pouvez adapter vos solutions d'épargne pour optimiser votre patrimoine.

Les contrats d'assurance & d'épargne à mettre en place

Prévoyance

Intêret pour vous

À quoi ça sert ?

Vous protéger en cas de maladie, invalidité, décès...et protéger votre famille !

Pourquoi ?

Votre contrat "jeune collaborateur" n'est plus adapté, et les garanties "de base" de la CNBF, de votre barreau ou de LPA ne protègent pas votre famille (existante ou à venir).

Combien ça coûte ?

Entre 85€ et 200€ par mois. La charge est déductible de votre BNC (et donc de votre impôt sur le revenu).

Plan épargne retraite

Intêret pour vous

À quoi ça sert ?

Préparer votre retraite et réduire vos impôts (versements déductibles).

Pourquoi ?

Votre fiscalité s'alourdit, et le PER est un contrat indispensable pour à la fois épargner pour votre retraite, et passer l'ensemble de votre épargne en charge professionnelle.

Combien ça coûte ?

Entre 500€ et 2500€ par mois selon le niveau de votre BNC et de votre tranche marginale d'imposition. La charge est déductible de votre assiette imposable.

Mutuelle

Intêret pour vous

À quoi ça sert ?

Couvrir vos frais de santé, et ceux de votre famille.

Pourquoi ?

La Sécurité Sociale rembourse insuffisamment certaines dépenses de santé. Vous pouvez donc souscrire une garantie complémentaire.

Combien ça coûte ?

Entre 35€ et 60€ par mois si vous êtes seul(e), et entre 200€ et 300€ par mois pour toute une famille. La charge est déductible de votre BNC, sauf si vous êtes en micro-BNC.

Assurance vie

Intêret pour vous

À quoi ça sert ?

Epargner à moyen ou long terme, pour préparer des projets de vie.

Pourquoi ?

Pour compléter ou préparer votre stratégie patrimoniale. C'est un excellent outil pour préparer ou compléter votre stratégie immobilière, par exemple.

Combien ça coûte ?

Entre 400€ et 2000€ par mois, en fonction de votre capacité résiduelle d'épargne (ce qu'il vous reste net de tout). Vous pouvez aussi placer votre épargne déjà réalisée.

Prenons l'exemple d'Hugo, avocat nouvel associé

A 33 ans, Hugo vient de s'accocier dans un cabinet parisien. Sa structure de rémunération change beaucoup (il participe aux charges du cabinet)

  • Prestation de serment en octobre 2013

  • Barreau de Paris

  • Chiffre d'affaires HT de 265 000€

  • BNC de 130 000€

  • Revenu net du conjoint 80 000€

  • Marié, 2 enfants

Prévoyance

CNBF + Barreau : le régime de base d'Hugo

Si Hugo ne peut plus travailler (maladie ou invalidité), il bénéficie de 2 couvertures :

  • la CNBF : 90€/jour en cas d'arrêt de travail > 90 jours, et une "faible" pension en cas d'invalidité totale

  • le Barreau de Paris : 76€/jour en cas d'arrêt de travail > 30 jours (maladie), une "faible" pension en cas d'invalidité partielle, un "petit" capital décès.

Ces couvertures sont très insuffisantes !

  • maintien de revenu très insuffisant en cas d'arrêt de travail ou d'invalidité,

  • aucune couverture des frais professionnels (cabinet et charges sociales)

  • très faible protection de la famille en cas de décès

Hugo doit souscrire un contrat de prévoyance complémentaire pour un budget entre 150€ et 250€/mois.

Retraite

Hugo peut déduire 26 330€/an de sa base imposable

L'optimisation fiscale est un vrai sujet pour Hugo.

Le Plan Epargne Retraite est une solution adaptée pour cela, qui permet aussi de protéger son épouse en cas de décès.
Hugo et son épouse sont imposés sur le revenu sur la base de 210 000€/an.
Avec 3 parts fiscales, le foyer paye 30% d'impôts sur le revenu en taux marginal.
Hugo peut déduire jusqu'à 26 330€/an les sommes qu'il met dans son PER (et donc faire une économie d'impôts de 7 900€).
Hugo devrait idéalement placer 50% de ce montant, soit 1 100€/mois.

Assurance Vie

Hugo peut déduire 26 330€/an de sa base imposable

Avec leurs revenus, Hugo et son épouse disposent d'une capacité résiduelle d'épargne de 2 500€/mois (15% de leurs revenus, comme la moyenne des foyers).

Hugo peut placer environ 50% de ce "solde" sur un contrat d'assurance-vie, soit 1 250€/mois, avec une stratégie de placement adaptée à leur profil (prudent, équilibré, dynamique, ou sur certains placements qu'ils auront choisis).

L'Assurance Vie permet en outre à Hugo d'optimiser sa fiscalité le jour où il récupèrera cette épargne, et de mieux transmettre ce capital à ses enfants en cas de décès.

Mutuelle

Un contrat adapté

L'épouse d'Hugo est salariée dans un grand groupe. Elle bénéficie donc d'une mutuelle d'entreprise très performante. Hugo et leurs enfants sont rattachés à ce contrat.

Hugo n'a donc pas besoin de souscrire un contrat complémentaire.

En conclusion

Hugo est père de famille, et son revenu représente >60% des revenus totaux du foyer. Hugo doit donc bien assurer tous ses risques de prévoyance. En plus de cela, Hugo doit optimiser sa fiscalité et son épargne, pour préparer l'avenir.