🎉 Découvrez notre toute nouvelle page sur la retraite et les avantages fiscaux du plan épargne retraite (PER). Accéder à la nouvelle page

1. En tant que médecin quel est mon régime de base ?

Vous êtes affilié(e) à la CARMF (Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France). Vous êtes ensuite rattaché(e) à une classe de cotisation (A,B ou C) qui dépend de vos revenus :

  • Classe A si vos revenus sont inférieurs à 41 136€/an
  • Classe B si vos revenus sont compris entre 41 136€ et 123 408€/an
  • Classe C si vos revenus sont supérieurs à 123 408€/an

Plus d’informations sur le site de la CARMF.

2. En tant que médecin quelles sont mes garanties en cas d’arrêt de travail ?

En cas d’arrêt de travail, qu’il soit lié à une maladie, un accident ou une hospitalisation, vous toucherez des indemnités journalières de la part de la sécurité sociale du 4ème au 90ème jour d’arrêt. Le montant de ces indemnités correspond à 1/730ème de votre revenu annuel avec un minimum de 22€/jour et un maximum de 169€/jour pour les plus hauts revenus.

Au bout du 91ème jour, c’est la CARMF qui prendra le relais en vous versant également des indemnités journalières dont le montant sera cette fois, fonction de votre classe de cotisation :

  • Classe A : 67.54€/jour → 2 054€/mois
  • Classe B : 101.31€/jour → 3 081€/mois
  • Classe C : 135.08€/jour → 4 108€/mois

En attendant le 91ème jour et grâce à la réforme de l’UNAPL, vous profitez d’un maintien de 50% de votre revenu net (BNC) à partir du 4ème jour et jusqu’au 90ème.

Ces montants sont donc largement inférieurs au revenu d’un médecin. Pour combler ce manque à gagner, il est recommandé de souscrire à un contrat de prévoyance complémentaire.

3. En tant que médecin comment vais-je être couverte en cas de grossesse ?

La CARMF ne vous verse pas d’indemnité en cas de grossesse. Vous toucherez des indemnités durant votre congé maternité versées par la CPAM durant la durée légale.
Si vous êtes arrêtée en cas de grossesse pathologique alors dans ce cas vous serez indemnisée par la CARMF à partir du 91ème jour, comme pour n’importe quel autre arrêt de travail.

Le congé paternité est également pris en charge par la CPAM durant sa durée légale.

Notre équipe d'experts

VOUS N’ÊTES PAS SEUL

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?

Promis vous apporte avant tout de la transparence et de la clarté. Pour cela, un conseiller privé vous accompagne pas à pas, et répond à toutes vos questions.
Promis c’est :

  • Une équipe composée de conseillers et d'experts
  • Une plateforme digitale
  • La certitude de prendre les bonnes décisions
Prendre rdv avec un conseiller privé

4. En tant que médecin quelles sont mes garanties en cas d’invalidité ?

La CARMF vous versera une rente d’invalidité en fonction de votre taux d’invalidité.
Ce taux est déterminé par un médecin conseil de la Caisse d’Assurance selon un barème défini :

Niveau 1 : vous avez perdu ⅔ de vos capacités de travail mais pouvez encore travailler
Niveau 2 : vous avez perdu ⅔ de vos capacités de travail et ne pouvez plus exercer votre activité
Niveau 3 : vous ne pouvez plus travailler et avez besoin de quelqu’un pour vous aider à accomplir les gestes du quotidien.

Le montant de la rente invalidité versée dépend de nouveau de votre classe de cotisation :

  • Classe A : 15 556.80€
  • Classe B : 19 446€
  • Classe C : 25 928€

Ces montants peuvent être majorés en fonction de votre situation familiale et du niveau de revenus de votre conjoint :

  • +35% si vous êtes marié/pacsé depuis plus de 2 ans et que les revenus de votre conjoint sont inférieurs à 21 112€/an
  • +10% si vous avez au moins 3 enfants
  • +35% si vous êtes invalide de catégorie 3

La CARMF vous verse également une rente enfant de 600€/mois/enfant jusqu’à leurs 21 ans (25 ans s’ils poursuivent des études).

5. En tant que médecin quelles sont mes garanties en cas de décès ?

Le montant du capital décès versé par la CARMF est de 60 000€. Votre conjoint (uniquement pour les couples mariés) recevra également une rente d’un montant compris entre 575€ et 1 075€/mois selon les cas. Vos enfants eux aussi recevront une rente de 680€/mois jusqu’à leurs 21 ans (25 ans s’ils ont des études à financer).

6. En tant que médecin, pourquoi ai-je intérêt à souscrire à une prévoyance ?

Malheureusement le niveau de couverture proposé par la CARMF est largement insuffisant pour vous permettre d’être correctement couvert en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou de décès. Votre revenu sera durement impacté et par conséquent votre niveau de vie.

Pour compenser, il est nécessaire en tant que médecin de souscrire à un contrat de prévoyance complémentaire. Pour bien choisir votre contrat de prévoyance, n’hésitez pas à faire appel à un courtier qui saura vous conseiller pour identifier les garanties qui vous seront les plus utiles.

Par exemple, vous pourrez souscrire à une garantie pour couvrir vos frais professionnels. Ainsi en cas d’arrêt de travail ou de maladie, ces frais pourront être pris en charge.

Trouver la meilleure prévoyance
image d'une médecin

7. A quoi dois-je faire attention dans mon contrat de prévoyance médecin ?

Votre contrat doit être le plus adapté à votre situation professionnelle, personnelle et familiale. Avant de choisir votre contrat n’hésitez pas à comparer et à vous faire accompagner par un courtier pour identifier ce dont vous avez besoin.
Lorsque vous faites votre choix de contrat de prévoyance médecin, faites attention aux points suivants :

  • indemnités journalières et délais de franchise : le montant de vos indemnités doit vous permettre de compenser votre perte de revenus liée à un arrêt de travail ou une invalidité. Choisissez des délais de franchise relativement bas pour vous permettre de réduire le nombre de jours où vous serez sans revenus.
  • invalidité : soyez attentif au seuil d’invalidité proposé dans les différents contrats. Celui-ci est primordial pour savoir à partir de quel niveau d’invalidité vous commencerez à toucher des indemnités.

Votre contrat de prévoyance devra être revu au cours de votre vie, pour le faire évoluer en fonction des changements dans votre situation (mariage, augmentation de revenus, naissance d’un enfant…)

8. Combien va me coûter une prévoyance médecin ?

Le coût d’un contrat de prévoyance médecin dépend d’une combinaison de multiples facteurs (âge, profession, état de santé…) il est donc difficile de donner une indication de prix.

Même si le prix est un élément important, il ne faut pas forcément choisir le contrat le moins cher mais bien le contrat réellement adapté à vos besoins et permettant de vous couvrir au mieux en cas d’aléas. Pour trouver le meilleur rapport garanties/prix n’hésitez pas à comparer les contrats de prévoyance et à demander l’avis d’un expert.

illustration d'un simulateur de protection sociale

Simulateur Promis pour les médecins

Promis vous donne accès à un simulateur spécifique à la profession de médecin vous permettant d’anticiper vos revenus, vos charges et vos impôts. Cliquez ici pour y accéder.

9. A quel moment dois-je souscrire une prévoyance médecin ?

Il n’y a pas d’âge minimum pour souscrire une prévoyance médecin. Vous êtes susceptible de tomber en arrêt maladie dès votre première année d’exercice (bien entendu on ne vous le souhaite pas !) et donc d’avoir besoin de bonnes garanties dès ce moment-là.

Vous pouvez commencer avec un contrat de prévoyance dès votre installation comprenant des niveaux de garanties relativement faibles pour limiter le coût et le faire évoluer au fur et à mesure des années et des évolutions de votre situation (hausse des revenus, naissance, mariage…).

10. A quel moment dois-je revoir mon contrat de prévoyance médecin ?

L’intérêt d’une bonne prévoyance médecin c’est d’être la plus adaptée à votre situation personnelle et professionnelle. Ainsi elle doit être revue dès lors qu’un changement se produit pour évoluer et tenir compte de ces changements.
Ainsi en cas de naissance d’un ou plusieurs enfants, peut-être voudrez-vous revoir le niveau de votre capital décès ou de la rente d’éducation ?

Autre cas, si vous avez souscrit un contrat de prévoyance lors de votre installation, le niveau des indemnités journalières choisi à cette époque ne sera sans doute plus adapté pour compenser une éventuelle perte de vos revenus au bout de quelques années d’exercice.

Nos experts privés Promis s’engagent à réaliser un bilan annuel de votre prévoyance médecin, afin de s’assurer que les garanties mises en place sont bien toujours adaptées.

UN CONTRAT SUR-MESURE

Construisez votre prévoyance

Un contrat de prévoyance est nécessaire pour vous protéger – vous, votre famille, et votre activité. Il vient compléter le socle de prévoyance que vous avez déjà parfois dans le régime de base de votre profession – très largement insuffisant la plupart du temps.

Votre expert Promis vous conseille et construit avec vous votre contrat de prévoyance sur-mesure en fonction de votre profession, de votre niveau de revenu, de votre situation familiale, et de votre budget.

Trouver la meilleure prévoyance

Ce que Promis fait pour vous

Promis vous aide à vous protéger, vous et votre famille, et à sécuriser votre avenir avec des assurances 100% adaptées à votre situation.

Pour cela, Promis vous conseille sur les garanties et compare tous les grands assureurs.

promis.mutuelle

Trouver la meilleure mutuelle

Pour compléter les remboursements de la sécurité sociale :

  • Consultations
  • Hospitalisation
  • Médicaments
  • Dentaires & optiques
  • Médecines douces
Voir plus

promis.prévoyance

Trouver la meilleure prévoyance

Pour vous protéger - et vos proches - en cas d’accident de la vie.

  • Arrêts maladie
  • Invalidité totale ou partielle
  • Décès
Voir plus

promis.retraite

Trouver la meilleure retraite

Pour constituer un capital et bénéficier d’avantages fiscaux importants.

  • Versements programmés
  • Versements ponctuels
  • Rente ou capital récupérable dès 62 ans
Voir plus

promis.assurancevie

Trouver la meilleure assurance vie

Pour préparer un projet : immobilier, retraite, études des enfants…

  • Versements programmés
  • Versements ponctuels
  • Placements en fonction de votre projet
Voir plus
illustration d'un simulateur